Stratégie Inbound Marketing : comment la mettre en oeuvre (1ère partie)

Nous avons vu la semaine dernière en quoi consiste l’Inbound Marketing et quelle en était la philosophie. Cependant, quand on est novice dans le domaine,  il est toujours très utile de connaître quelles sont les grandes étapes concrètes pour mettre en place une stratégie Inbound Marketing efficace.

Je vous propose de commencer aujourd’hui par le commencement, à savoir les étapes dans la création de contenus dans le but de générer du trafic sur votre site.

 

Stratégie Inbound Marketing : la création de contenus

 

Comme nous l’avons vu précédemment, la génération de trafic par la création de contenus est à la base d’une stratégie Inbound Marketing. Pour cela, de nombreuses possibilités s’offrent à nous, telles que les articles de blog, livres blanc, présentations en ligne, vidéos, infographies ou encore l’email marketing.

Il est primordial avant de commencer à produire des contenus de se poser les bonnes questions et de ne pas perdre de vue le but de ce travail : être trouvé par ses clients.

Télécharger notre livre blanc sur l'Inbound Marketing

Petit retour en arrière : comment votre futur client va-t-il se documenter sur internet ? Dans 90% des cas, il ouvrira une fenêtre Google et tapera un ou plusieurs mots-clés correspondant à sa requête.

La première chose à avoir en tête lorsque vous décidez de produire  des contenus est donc bien : quels mots-clés mon futur client va-t-il utiliser pour me trouver ?

Une fois les dits mots-clés identifiés, il ne faut pas faire l’impasse sur l’élaboration d’un calendrier éditorial. La régularité, voilà l’un des secrets des blogs performants ! Et afin de ne pas se perdre dans les méandres de la procrastination, rien ne vaut un bon calendrier éditorial.

J’entends d’ici les commentaires… « oui mais concrètement, comment je fais, moi, qui ne suis pas marketeur ? »…

Si vous disposez des ressources adaptées, de temps et de l’envie de vous lancer dans l’aventure, vous pouvez vous charger vous-même des réalisations. Dans le cas inverse, vous pouvez également vous faire accompagner par des agences spécialisées dans le marketing de contenu, comme c’est le cas pour MI4 🙂

Dans la pratique, il peut-être bénéfique de jouer sur les 2 tableaux : se charger d’une partie de l’apport d’idées voire de la rédaction, et sous-traiter les parties sur lesquelles vous êtes le moins à l’aise à une agence.

 

Le blog 

 
  • Créer son blog

Créer et surtout alimenter un blog avec des billets simples et didactiques est le moyen le plus abordable pour se poser en tant qu’expert de son domaine, et de loin le plus efficace pour générer une activité régulière sur son site.

Pour cela, il faut tout d’abord créer le blog : il existe de nombreux support de blog : OverBlog, Blogger, ou Canal Blog pour les outils totalement gratuits. On ne présente plus l’outil phare WordPress, gratuit, disposant d’une communauté très active, et d’une interface à la portée de tous. C’est notre recommandation ! Choisissez un thème qui vous correspond et hop c’est parti…

  • Le calendrier de publication

Comme nous l’avons précisé plus haut, il est fort utile de fonctionner avec un calendrier éditorial afin de s’assurer de ne pas dévier des thèmes et mots-clés définis, et assurer de la périodicité dans les publications.

Il s’agit là d’une tâche de gestion de projet classique, il existe cependant des outils orientés publication bien pratiques tels que Trello ou Brightpod qui disposent tous deux de versions gratuites ou d’essai.

  • Les billets

C’est à travers le contenu de ces billets de blog que vous allez présenter vos compétences et votre légitimité dans le domaine. Ce n’est donc pas un point à sous-estimer et encore moins à bâcler. Il ne faut pas hésiter à sous-traiter la rédaction si vous ne vous sentez pas l’âme d’un écrivain.

Pour autant inutile de faire du Shakespeare : il faut trouver le ton juste, chercher la simplicité, la synthèse et la clarté.

Outre la pertinence du contenu, l’art de composer un billet efficace demande aussi de l’optimiser pour le référencement naturel. Nous reviendrons sur ce sujet ultérieurement, mais on peut déjà noter quelques points importants :

    • il doit comporter au moins 500 mots
    • il doit contenir les mots-clés cibles, sans pour autant « sur-optimiser » en les répétant trop souvent
    • il doit idéalement être visuel avec une image ou une vidéo d’illustration (voir par ex.Compfight pour trouver des images libres de droit, ou  Fotolia).
 

Le Livre Blanc

 

Véritable recueil d’information sur une thématique donnée, le livre blanc demande un effort rédactionnel supplémentaire en raison de son format plus long (10-20 pages) et de l’impératif de produire un contenu utile et détaillé pour la cible visée. En plus de la partie rédactionnelle, vient s’ajouter la mise en page.

Son téléchargement permet généralement d’obtenir les coordonnées d’un contact et de le transformer au passage en prospect.

Clarté dans le propos comme dans la forme est le maître mot pour concevoir un livre blanc efficace !

 

La Newsletter

 

Pas de panique, il ne s’agit pas là d’investir dans la création de nouveaux contenus. La newsletter sert en général à faire un récapitulatif des articles créés sur la période. Adresser une newsletter mensuelle à votre liste de diffusion permettra de vous rappeler au bon souvenir de ceux qui ne seraient pas venus régulièrement visiter votre site, et leur permettre de découvrir vos nouvelles publications.

La proposition d’inscription à la newsletter vous permettra, par ailleurs, de récolter les adresses mails de vos visiteurs.

Dans la pratique, des outils d’email marketing comme Mailchimp, MailJet ou Campaign Monitor vous permettront de créer ces newsletters facilement, et d’optimiser vos chances de traverser les filtres anti-spam !

Vous voilà parés pour créer des contenus adaptés à votre cible et commencer à créer du trafic. Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit les problématiques de vos clients et chercher à répondre aux questions qu’ils se posent et cela, le plus simplement possible.

Nous verrons dans un prochain article comment optimiser la diffusion de vos contenus, et transformer vos visiteurs en prospect, grâce aux « landing pages » et « call to action ».

Si vous souhaitez vous lancer dans la mise en place de votre Stratégie Inbound Marketing, n’hésitez plus, contactez-nous !!

Dans la même thématique

Démarrez notre formation 100% gratuite à l’inbound marketing

>